Roybon, en Isère, accueillera-t-elle un Center Parcs ?

[Le Zéphyr] À Roybon, l’autoritarisme des élus est héréditaire

    Les deux derniers maires de Roybon, en Isère, mettent en œuvre depuis une dizaine d’années des pratiques douteuses, parfois illégales. L’objectif ? Donner l’impression que les habitants du village sont unanimement favorables à la construction d’un Center Parcs sur leur commune. Ce qui arrange bien les affaires du groupe propriétaire Pierre & Vacances et des collectivités locales, qui prévoient d’investir des centaines de millions d’euros dans le projet.

    Serge Perraud est héritier de l’entrepreneur qui dynamisait le village de Roybon au siècle dernier. À l’occasion des municipales de 2014, il réussit à 62 ans à prendre la Mairie avec une liste sans étiquette. Droit dans ses bottes, le nouveau maire propose le 26 février 2015 de se faire voter les pleins pouvoirs. Il « rappelle qu’il est souhaitable […] que le conseil municipal lui délègue le pouvoir de la gestion générale de la commune de Roybon et la signature de tout document s’y rapportant », précise un compte-rendu de conseil municipal consulté par Le Zéphyr.
    C’est-à-dire l’inverse du fonctionnement normal d’une commune, gérée institutionnellement par un conseil municipal et soumise normalement à des votes en série. Le compte-rendu continue, franc-jeu : « Monsieur le Maire pourra ainsi traiter les affaires courantes et fera part de ses décisions lors de la séance du Conseil municipal qui suivra. » Dans le jargon, cela s’appelle une délégation générale de service public (DSP).

    […]

    Pour découvrir l’enquête en intégralité, rendez-vous sur le magazine Le Zéphyr ici : http://lezephyrmag.com/libre/limpromptu/a-roybon-lautoritarisme-des-elus-est-hereditaire/

     

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *